Avec le passage Ă  l’heure d’hiver et les longues soirĂ©es qui en dĂ©coulent, c’est le moment idĂ©al pour se plonger dans un bon livre. Voici donc les nouveautĂ©s que nous vous proposons pour le mois de novembre.

Nous vous rappelons également que suite aux décisions gouvernementales, le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la médiathÚque.

Toutefois afin de prĂ©server l’accĂšs Ă  la culture pour tous, nous avons remis en place un systĂšme de drive, ainsi vous pouvez continuer Ă  utiliser les services de la mĂ©diathĂšque. Pour rĂ©server vos livres, il vous suffit de tĂ©lĂ©phoner Ă  la mĂ©diathĂšque ou de vous connecter sur le site du RĂ©seau des BibliothĂšques De CĂšze-CĂ©vennes.

Bonne lecture Ă  tous !

******

Lorsque le dernier arbre de CHRISTIE Michael

Le destin des Greenwood, une famille amĂ©ricaine assombrie par une accumulation de secrets, de tabous et de demi-vĂ©ritĂ©s, est relatĂ© sur quatre gĂ©nĂ©rations, des annĂ©es 1930 aux annĂ©es 2030. Une fresque familiale sur la transmission et le sacrifice, Ă  la structure Ă©voquant les anneaux d’un tronc d’arbre, qui dresse le portrait d’une nature en pĂ©ril.

Soleil amer de Lilia HASSAINE

A la fin des annĂ©es 50, dans la rĂ©gion de l’AurĂšs en AlgĂ©rie, Naja Ă©lĂšve seule ses trois filles depuis que son mari SaĂŻd a Ă©tĂ© recrutĂ© pour travailler en France. Quelques annĂ©es plus tard, devenu ouvrier spĂ©cialisĂ©, il parvient Ă  faire venir sa famille en rĂ©gion parisienne. Naja tombe enceinte, mais leurs conditions de vie ne permettent pas au couple d’envisager de garder l’enfant… Avec ce second roman, Lilia Hassaine aborde la question de l’intĂ©gration des populations algĂ©riennes dans la sociĂ©tĂ© française entre le dĂ©but des annĂ©es 60 et la fin des annĂ©es 80. De l’Ăąge d’or des citĂ©s HLM Ă  leur abandon progressif, c’est une pĂ©riode charniĂšre qu’elle dĂ©peint d’un trait. Une histoire intense, portĂ©e par des personnages fĂ©minins flamboyants.

Les promises de Jean-Christophe GRANGÉ

Berlin, Ă  la veille de la Seconde Guerre mondiale. Les dames du Reich se rĂ©unissent chaque aprĂšs-midi Ă  l’hĂŽtel Adlon pour bavarder et boire du champagne. Tandis qu’un mystĂ©rieux tueur en assassine plusieurs sur leurs lieux de villĂ©giature, le sĂ©duisant psychanalyste Simon Kraus, le membre de la Gestapo Franz Beewen et Mina von Hassel, une riche psychiatre, s’attellent Ă  l’enquĂȘte.

Le pavillon des combattantes de Emma DONOGHUE

Dublin, 1918. Alors que la grippe espagnole fait des ravages dans le monde entier, Julia Power, infirmiÚre, Bridie Sweeney, jeune orpheline bénévole, et Kathleen Lynn luttent sans relùche pour sauver les femmes enceintes touchées par cette maladie.

Apaiser nos tempĂȘtes de Jean HEGLAND

Deux femmes, deux destins, deux AmĂ©riques. Anna, promise Ă  une brillante carriĂšre, Ă©tudie Ă  l’universitĂ© de Washington. Cerise, lycĂ©enne de milieu modeste, vit en Californie sous l’emprise douloureuse de sa mĂšre. Lorsque chacune tombe enceinte par accident, Anna avorte et Cerise garde l’enfant. Des annĂ©es plus tard, ce choix aura dĂ©terminĂ© le cours de leur vie. D’espoirs en dĂ©ceptions, de joies en drames, Anna et Cerise, bientĂŽt rĂ©unies par le hasard, apprennent Ă  ĂȘtre mĂšres et Ă  ĂȘtre femmes. A travers ce face-Ă -face poignant, Jean Hegland interroge la maternitĂ©, l’Ă©ducation et la quĂȘte de soi. Une expĂ©rience universelle de sororitĂ©.

Le passager sans visage de Nicolas BEUGLET

Un an aprĂšs les Ă©vĂ©nements survenus dans « Le dernier message », l’inspectrice Ă©cossaise Grace Campbell pense pouvoir faire face Ă  son passĂ©. Cette enquĂȘte personnelle la mĂšne au coeur de la ForĂȘt-Noire, en BaviĂšre. Elle est alors confrontĂ©e Ă  une incroyable affaire criminelle et doit rencontrer un individu que tous ses collaborateurs craignent, surnommĂ© le Passager.

S’adapter de Clara DUPOND-MONOD

C’est l’histoire d’un enfant diffĂ©rent, toujours allongĂ©, aux yeux noirs qui flottent, un enfant inadaptĂ© qui trace une frontiĂšre invisible entre sa famille et les autres. C’est l’histoire de sa place dans la maison cĂ©venole oĂč il naĂźt, au milieu de la nature puissante ; de sa place dans la fratrie et dans les enfances bouleversĂ©es. Celle de l’aĂźnĂ©, qui, dans sa relation fusionnelle avec l’enfant, s’abandonne et se perd. Celle de la cadette, dans la colĂšre et le dĂ©goĂ»t de celui qui a dĂ©truit l’Ă©quilibre. Celle du petit dernier qui a la charge de rĂ©parer, tout en vivant escortĂ© d’un frĂšre fantĂŽme. Comme dans un conte, les pierres de la cour tĂ©moignent. Comme dans les contes, la force vient des enfants, de l’aĂźnĂ© qui aime follement, de la cadette rĂ©voltĂ©e. Du dernier qui saura rĂ©concilier les histoires. La naissance d’un enfant handicapĂ© racontĂ©e par sa fratrie. Magnifique et lumineux.

Blizzard de Marie VINGTRAS

Au fin fond de l’Alaska, un jeune garçon disparaĂźt au cours d’une terrible tempĂȘte. AccompagnĂ©e des rares habitants, Bess se lance dans une course effrĂ©nĂ©e pour le retrouver au plus vite.

S’il n’en reste qu’une de Patrice FRANCESCHI

L’hĂ©roĂŻsme des bataillons de combattantes kurdes contre Daech attendait son grand roman. Le voici. Une journaliste occidentale croit pouvoir enquĂȘter impunĂ©ment sur le destin magnifique de deux figures lĂ©gendaires, TĂ©kochine et Gulistan, afin de raconter la puretĂ© de leur cause, l’inflexibilitĂ© de leur lutte, les circonstances exceptionnelles de leur mort dans les dĂ©combres d’une ville assiĂ©gĂ©e de l’ancienne MĂ©sopotamie. Mais accĂ©der au premier cercle des dirigeants clandestins de cette guerre-lĂ  se mĂ©rite, et peut-ĂȘtre ne peut-on rĂ©vĂ©ler la vĂ©ritĂ© qui se cache derriĂšre tant de rĂ©cits lacunaires et contradictoires qu’en se perdant Ă  son tour : son enquĂȘte devient peu Ă  peu parcours initiatique, remontĂ©e du fleuve du souvenir, hymne Ă  une libertĂ© dont nous avons perdu le sens en cessant d’ĂȘtre prĂȘts Ă  en payer le prix.

La carte postale de Anne BEREST

En 2003, l’Ă©crivaine reçoit une carte postale anonyme sur laquelle sont notĂ©s les prĂ©noms des grands-parents de sa mĂšre, de sa tante et de son oncle, morts Ă  Auschwitz en 1942. Elle enquĂȘte pour dĂ©couvrir l’auteur de cette missive et plonge dans l’histoire de sa famille maternelle, les Rabinovitch, et de sa grand-mĂšre Myriam qui a Ă©chappĂ© Ă  la dĂ©portation.

14/11/2021

Catégories : Blog